Qu'est-ce que le pouvoir calorifique des matériaux de construction ?

Qu'est-ce que le pouvoir calorifique des matériaux de construction ?

Le pouvoir calorifique des matériaux de construction exerce un effet majeur sur leurs performances en cas d'incendie. Comparez les valeurs PCS des solutions les plus couramment utilisées pour les revêtements de façade et découvrez ce que cela signifie pour la sécurité incendie de votre immeuble.

ACP et ACM : quels sont les risques en matière de sécurité incendie ?

Les ACP (Aluminium Composite Panels) ou ACM (Aluminium Composite Materials) sont des panneaux plats composés de deux feuilles d'aluminium laquées en continu et collées sur une âme non-aluminium. L'âme des panneaux ACP est en polyéthylène (PE) ou en polyuréthane (PU). Ces matériaux sont combustibles et ont une mauvaise réaction au feu. Pour améliorer leurs performances, ils peuvent être traités avec des retardateurs de flamme ou même être complètement remplacés par une âme minérale pour améliorer la résistance au feu. Les ACP sont fréquemment utilisés pour les revêtements extérieurs (façades) des bâtiments, l'isolation et la signalisation.

Comment sont fabriqués les panneaux HPL (High Pressure Laminate) ?

Les panneaux HPL (High Pressure Laminate) sont constitués de couches de cellulose imprégnées de résine qui sont durcies à chaud et sous haute pression. Ces différentes couches comprennent du papier couché, du papier décoratif et du papier Kraft. Les panneaux HPL sont composés d'environ 60 à 70 % de papier et d'environ 30 à 40 % de résines thermodurcissables. Tous ces matériaux sont combustibles par nature et ont donc une mauvaise réaction au feu. Cette performance peut être améliorée par l'ajout de retardateurs de flamme, mais le contenu calorifique de ces matériaux reste élevé.

Fibrociment et sécurité incendie

Le fibrociment iest un matériau composite, constitué de ciment renforcé de fibres de cellulose. Les panneaux en fibrociment peuvent être peints ou teints avant ou après la pose. Le comportement au feu des panneaux de fibrociment est très bon, en raison de leur faible contenu calorifique.

Fibres de laine de roche : naturellement résistantes au feu

Les panneaux Rockpanel sont fabriqués à partir de fibres de laine de roche hautement comprimées et extraites du basalte naturel (roche volcanique). Les panneaux sont recouverts d'un revêtement décoratif. Pour lier les fibres, on utilise de petites quantités de résine thermodurcissable, ce qui permet d'obtenir un panneau à faible contenu calorifique et à très bonne réaction au feu.

Le contenu a de l'importance.
Ne faites pas de compromis sur la sécurité.

Pourquoi le pouvoir calorifique des matériaux de revêtement est-il important ?

Le pouvoir calorifique est la quantité d'énergie produite par la combustion complète d'un matériau. Cette quantité d'énergie détermine la quantité de chaleur qu'un matériau donné apporte à un incendie. Plus de chaleur signifie simplement une propagation plus rapide du feu. Le contenu calorifique d'un panneau est indiqué par sa valeur de PCS (Pouvoir Calorifique Supérieur). Plus une valeur de PCS est élevée, plus le contenu calorifique d'un panneau est élevé. Les matériaux de façade incombustibles (Euroclass A1 & A2) ont un très faible pouvoir calorifique et donc une très faible contribution au feu. La classification de ces matériaux incombustibles a une limite supérieure sur les valeurs PCS.

Comparaison des valeurs PCS

En général, plus le pouvoir calorifique (valeur de PCS) d'un produit est faible, plus il convient en matière de sécurité incendie. Mais qu'est-ce que cela implique ? En ce qui concerne la valeur de PCS, deux matériaux se distinguent : le fibrociment et la laine de roche (Rockpanel). Ils ont tous les deux un très faible contenu calorifique. La laine de roche, par exemple, est fabriquée à partir de basalte naturel, qui peut résister à des températures extrêmement élevées par nature.

Qu'arrive-t-il à un immeuble avec revêtement de façade ACM ou ACP en cas d'incendie ?

Pour les ACM/ACP et HPL, la situation est beaucoup plus complexe. Dans de nombreux cas, l'âme des panneaux ACM est constituée de polyéthylène (PE) ou de polyuréthane (PUR), qui est hautement inflammable. En cas d'incendie, les panneaux peuvent se décoller et exposer cette âme, avec toutes les conséquences que cela entraîne. Le problème d'une âme exposée devient encore plus important lorsqu'elle est profilée dans des « cassettes » (une application courante des ACP). Certains panneaux ACP ont une âme ignifuge ou même incombustible, ce qui conduit à un pouvoir calorifique inférieur.

Des agents ignifuges sont utilisés pour masquer des pouvoirs calorifiques élevés

Les panneaux HPL sont-ils ignifuges ?

Les panneaux HPL contiennent beaucoup de matière organique qui s'enflamme lorsqu'elle est chauffée. Cela les rend combustibles et explique pourquoi les fabricants choisissent d'utiliser des agents ignifuges dans ces produits. Ceux-ci sont nécessaires pour réussir un essai d’objet isolé au feu SBI. Cependant, pour avoir la certitude d'une solution totalement ignifuge, il est fortement conseillé d'utiliser des panneaux incombustibles et de ne pas mettre en péril la performance quelque peu douteuse des panneaux qui contiennent des produits ignifuges pour « masquer » leur haut pouvoir calorifique.

Plus de liens sur la sécurité incendie

Qu'est-ce qu'un immeuble de grande hauteur ou à haut risque ?

En matière de sécurité incendie, deux types de bâtiments nécessitent une attention particulière : les immeubles de grande hauteur et les immeubles bâtiments à haut risque. Que signifient ces termes exactement ? Et à quoi faut-il faire attention pour garantir une sécurité optimale ?

En savoir plus

Innovation I.T.E. : changer la physionomie des façades, en respect du C+D

Pour les architectes limiter la propagation du feu en façade et le respect de la règle dite C+D peut poser question, en projet de réhabilitation. En effet, la réglementation recommande la mise en œuvre d’un système de recoupement de la lame d’air avec bavettes métalliques dans le cadre d’une ITE en bardage ventilé. Mais alors, quand le contexte réglementaire le permet, quelle solution adopter pour éviter la pose de bavettes métalliques qui pourraient dénaturer la façade ?

En savoir plus

Explication de la terminologie du feu

Résistant au feu, ignifuge, incombustible, combustible, inflammable, barrières coupe-feu.... Beaucoup de termes sont utilisés dans le domaine de la sécurité incendie. Que signifient-ils ?

En savoir plus

Pourquoi un revêtement de façade incombustible pour les immeubles de grande hauteur et à haut risque ?

Pour les immeubles de grande hauteur comme pour les immeubles à haut risque, l'impact d'un incendie peut être catastrophique. Dans les grands immeubles et autres endroits où de nombreuses personnes vivent, dorment et travaillent, il est important d'accorder une attention maximale à la sécurité (incendie). Les risques doivent être réduits au maximum pour que les habitants (vulnérables) restent en sécurité.

En savoir plus

Quels sont les risques d'incendie d'un revêtement de façade ? Comment y faire face ?

Revêtement de façade et sécurité incendie : cette combinaison a fait couler beaucoup d'encre ou beaucoup parler d'elle. L'utilisation de matériaux combustibles pour les revêtements de façade ou la mise en œuvre inappropriée de matériaux peut entraîner des risques accrus en matière de sécurité incendie.

Mais heureusement, lorsque vous faites les bons choix, le revêtement de façade peut être une option totalement sûre. Connaître les faits vous aidera à prendre les bonnes décisions.

En savoir plus

Vos problèmes de C+D partent en fumée

Les architectes recherchent des produits capables de répondre à toutes les exigences en matière de réglementation sur la sécurité incendie. Mais de quelle manière répondre correctement à la réglementation incendie ? Avec quel type de solution constructive et dans quelles situations ?

En savoir plus

Le système des Euroclasses : une norme de sécurité incendie

Le système des Euroclasses est la norme dominante en Europe en matière de classification de sécurité incendie des matériaux de construction. Il est obligatoire d'utiliser ce système normalisé avec des niveaux de qualité cohérents. Cependant, il y a encore souvent des références à d'anciennes normes. Cela est source de confusion et d'inexactitude, car elles peuvent être basées sur des méthodes d'essai complètement différentes.

En savoir plus

L'essai SBI (Single Burning Item) (Essai SBI - EN 13823) : pourquoi est-il le principal essai en matière de sécurité incendie ?

La norme EN 13501 est la norme de référence en Europe pour les classes de comportement au feu des produits de construction et des éléments de construction. Au cœur de cette classification se trouve l'essai d’objet isolé au feu SBI (Single Burning Item). Que se passe-t-il exactement pendant cet essai ? Et qu'est-ce que cela signifie pour la sécurité incendie de votre immeuble ?

En savoir plus

À quelle température le revêtement de façade commence-t-il à brûler et à produire des fumées ?

Aujourd'hui, les incendies se développent de 5 à 10 fois plus vite que dans les années 1950. La performance d'un immeuble en cas d'incendie exerce donc une influence majeure sur la sécurité des occupants et des premiers intervenants.

Les matériaux combustibles peuvent contribuer à la propagation d'un incendie et produire des fumées toxiques, causant d'énormes risques pour les personnes à l'intérieur d'un immeuble.

Nous pensons que chacun mérite d'être dans un environnement sûr. Peu importe où vous vivez, travaillez, jouez ou apprenez : la sécurité passe avant tout. Les matériaux de construction incombustibles sont la voie à suivre.

En savoir plus

Que signifie A2 ? Quelle est la différence entre un panneau « A » et un panneau « B » ?

Le système des Euroclasses, qui est la norme principale en Europe pour la classification de sécurité incendie des matériaux de construction, comprend les niveaux A1, A2, B, C, D, E et F. A1 et A2 signifient que le matériau classé est incombustible. Les niveaux B-F correspondent aux matériaux combustibles, bien qu'ils peuvent présenter de grandes différences. Il est obligatoire d'utiliser ce système normalisé avec des niveaux de qualité cohérents. Cependant, il y a encore souvent des références à d'anciennes normes. Cela est source de confusion et d'inexactitude, car elles peuvent être basées sur des méthodes d'essai complètement différentes.

En savoir plus

Quand commence la réglementation en matière de lutte contre l'incendie ? Est-ce que cela commence à partir d'une certaine hauteur ?

Respecter la réglementation en matière d'incendie peut s'avérer complexe. Les réglementations en matière d'incendie et de construction diffèrent d'un pays à l'autre. De plus, il est important de noter que ces réglementations sont souvent obsolètes. Comme elles datent souvent généralement d'une époque où le monde était très différent (moins d'électronique grand public, autres méthodes de construction), il est essentiel d'opter pour une solution de sécurité incendie qui soit à l'épreuve du temps.

En savoir plus

Back